Ouvrir un club d’aïkivudao

Il y a plusieurs manières de pratiquer un art martial. Certains y viennent pour s’occuper, se donner une activité physique, rencontrer des copains, se changer les idées, apprendre à se défendre, développer leur confiance, etc…
Au bout de quelques années, ce qui n’était qu’une pratique se transforme parfois en passion. Et puis, au delà de la pratique, la question se pose un jour de transmettre ses acquis et partager ses connaissances. On se dit qu’ouvrir un club serait « sympa », ou on rêverait d’être responsables d’un enseignement, d’un groupe.

A ce moment on se trouve un peu devant l’inconnu. Qui contacter ? Comment agir ?

Tout d’abord, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des responsables techniques fédéraux. Ils sont là pour vous aider et vous apporter un retour d’expérience sur les tentatives ou réussites d’ouvertures de clubs déjà engagées en Aiki Vu Dao.
Une adresse : contact_afar1964@aikivudao.com

Une salle magnifique tu trouveras…

ÉTAPE 1S’INTERROGER SUR SES MOTIVATIONS

Tant de questions tu te poseras ….

S’INTERROGER SUR SES MOTIVATIONS
Quelles que soient vos motivations, vous devez essayer d’y réfléchir au départ. Les motivations les plus courantes sont l’envie de partager, de transmettre, l’envie d’apprendre et de progresser, l’envie de contribuer au développement de notre discipline et de notre école.
Aucune motivation n’est meilleure qu’une autre mais il faut surtout qu’elle soit réelle et profonde car cela vous engage sur du long terme.

Il est très important de comprendre que gérer un club ne se limite pas à donner des cours d’aïkivudao ou d’aïkido… Gérer un club c’est avant tout être responsable d’élèves, de les respecter, de gérer des enfants, des adultes, de les motiver, d’assurer leur sécurité, de communiquer des informations fédérales, d’organiser des passages… Bref, c’est loin d’être simple.

Mais c’est aussi une énorme expérience humaine et très enrichissante. Même si l’enrichissement ne sera sans doute que moral.

ÉTAPE 2S’ENTOURER

T’entourer de compétences tu devras…

S’ENTOURER
Il est toujours plus facile d’être à plusieurs pour ouvrir un club.
Pourquoi ?

  • pour se soutenir
  • pour réunir des compétences complémentaires
  • pour occuper les différents postes de dirigeants de l’association
  • pour se remplacer en cas d’absences
  • pour avoir des partenaires lors des démonstrations pendant les cours

Où trouver des personnes qui s’engagent à vos côtés ?

  • dans votre club d’origine si vous créez votre club pas trop loin
  • dans vos amis et dans votre famille, même si ce ne sont pas des pratiquants
  • dans un club voisin
  • en vous adressant à la fédération qui fera le tour des volontaires

Les personnes qui fondent le club avec vous deviendront les MEMBRES FONDATEURS.

Envisager l’avenir

Créer un club ce n’est pas dans l’optique d’une durée de 2 ou 3 ans, mais pour du long terme.
Dès le départ, il faut envisager l’avenir donc prévoir le plus tôt possible un réservoir de remplaçants que ce soit pour l’enseignement
ou pour les postes de dirigeant.

ÉTAPE 3PRÉSENTER SON PROJET

PRÉSENTER SON PROJET

POURQUOI ?

Pour trouver une salle, convaincre des personnes de vous suivre, présenter votre futur club à la presse, etc.,
vous devez préparer un dossier qui vous permettre de vous mettre en valeur et d’expliquer ce que vous pouvez apporter à vos interlocuteurs.
C’est d’autant plus vrai quand vous vous rendrez auprès d’une mairie pour obtenir une salle : pensez à argumenter sur ce que vous apporterez à la commune en créant votre club.

ÉTAPE 4LE CONTENU DU PROJET

Beaucoup de papiers tu rédigeras…

LE CONTENU DU PROJET – Plusieurs parties seront présentes :

QU’EST-CE QUE L’AIKIVUDAO ? Qu’est ce que l’Aïkido ?

Insister sur les valeurs que l’aïkivudao nous permet de développer surtout dans une société comme la nôtre : non violence, respect, éducation, harmonie, unité.

QU’EST-CE QU’UN CLUB D’AIKIVUDAO supplémentaire VA APPORTER

Apport d’une discipline sans compétition, répondant à une demande de développement personnel.

L’AIKIVUDAO ET LES ADULTES

Ouverture à des adultes de tous âges, mixité, possibilité de pratiquer très tard dans la vie et de commencer également tard tout en pouvant atteindre un niveau intéressant. Convivialité.

L’AIKIVUDAO ET LES ENFANTS

C’est souvent ce qui intéresse le plus une commune. Les valeurs de l’Aïkido sont, en elles-mêmes, des arguments très intéressants pour une commune.

L’ENCADREMENT DU CLUB

Présentation du ou des enseignants qui encadreront les cours : grade dan, diplôme, expérience, etc.

LES MEMBRES FONDATEURS

Qui sont les membres fondateurs : nom, expérience, etc. Quand vous vous adressez à une commune, il est bon que certains des membres fondateurs au moins soient résidents sur cette commune.

LA FEDERATION D’AFFILIATION

L’aïkivudao est une école un peu particulière d’aïkido-budo qui ne s’est volontairement pas rattachée aux systèmes fédéraux actuels de l’aïkido (FFAB, FFAAA).
Pourquoi ? Le site vous aidera à trouver la réponse. Il y a de multiples raisons, mais surtout pour des différences de point de vue et de pratique avec les autres styles.
L’aïkivudao s’est donc constitué indépendamment mais s’est toutefois organisé administrativement, possède une assurance pour les stages, les clubs, propose des cours en commun, des stages inter-clubs, des sorties, animations, démonstrations, etc … Sur Marseille cette école d’arts martiaux est très active. Au-delà c’est encore sporadique mais tend à se développer.
Bien entendu chaque club est indépendant et peut choisir sa fédération de rattachement. Toutefois, si vous adhérez aux valeurs de l’aïkivudao et à sa conception des arts amrtiaux. Si vous souhaitez y passer vos grades, il faut adhérer à l’école.

D’autre part, l’aïkivudao a décidé depuis 2018 de proposer à ses clubs le rattachement complémentaire à une fédération plus importante, qui possède une expérience reconnue dans les arts martiaux et la gestion de ce type d’activité. Il s’agit de la fédération de sport travailliste FFST. C’est une fédération multi-sports, agréée jeunesse et sports et qui héberge, entre autres, des clubs de taekwondo, krav-maga, penchak-silat, …

Ouvrir un club d’aïkivudao impose donc d’adhérer à minima à l’école aïkivudao :
– 5€/an pour le club, 14€/an pour les élèves (tarif 2019-2020),
ainsi qu’à la FFST,
50€/an pour le club, 23€/an pour les élèves (tarif 2019-2020)

Les avantages de s’affilier à une fédération sont de pouvoir développer sa visibilité, s’intégrer dans des activités interclub et inter-disciplines, d’accéder à des programmes de formation et diplômes d’enseignement.
L’affiliation à la FFST donne également un agrément jeunesse et sport à son club.

ÉTAPE 5TROUVER UNE SALLE

Un lieu de pratique tu trouveras ….

TROUVER UNE SALLE

Où ?

  • AUPRÈS D’UNE COMMUNE
    Dans une commune où il y a un dojo municipal avec en général un club de judo mais pas de club d’aïkido ou aïkivudao, il y a souvent des possibilités de créneaux horaires pour l’aïkivudao. Il faut prendre rendez-vous avec le maire ou l’adjoint aux sports et le rencontrer avec le dossier de votre projet. Insister sur ce que vous apporterez à la commune notamment par rapport aux enfants et aux problèmes sociaux, et également sur les diplômes que vous avez. Les communes ont souvent besoin de se rassurer.
  • DANS LE CADRE D’UNE MJC (Maison de la jeunesse et de la culture)
    Là encore, il y a souvent des créneaux disponibles. Comme pour la commune, contacter la MJC qui vous intéresse et, si vous obtenez un rendez-vous, présentez le dossier de votre projet en insistant sur ce que vous leur apporter. L’avantage d’une MJC, c’est que tout est en place, vous serez alors en général une section de la MJC sans l’obligation de créer une association indépendante. L’inconvénient, dans ce cas, est souvent justement, le manque d’indépendance, l’aïkido n’étant qu’une discipline parmi d’autres et rarement la plus importante.
  • DANS LE CADRE D’UNE ENTREPRISE OU D’UN ORGANISME PUBLIC
    Certaines entreprises publiques ou privées possèdent des équipements sportifs et accueillent des associations sportives. En général, vous pourrez bénéficier de ces équipements si l’une des personnes associées au projet est salarié de cette entreprise. Vous serez souvent alors une section de l’association sportive de l’entreprise.
  • DANS UNE SALLE PRIVÉE
    Vous pouvez, si vous en avez les moyens, trouver un local que vous louerez (ou achèterez si …) et que vous équiperez. Bien sûr le coût est très important et il faudra le répercuter sur les cotisations des adhérents. Dans les grandes villes, il est très souvent difficile de trouver un local d’une taille suffisante à un prix acceptable.
  • La réglementation DES SALLES
    Attention, il existe une réglementation précise des salles qui n’est pas toujours respectée même dans les salles municipales. Vous devez savoir que votre responsabilité sera certainement engagée en cas de problème. La FAKVDF ou la FFST vous aideront à trouver les solutions et l’organisation de votre salle pour respecter les règles de sécurité et de protection de vos adhérents.

ÉTAPE 6LA CRÉATION OFFICIELLE DE L’ASSOCIATION

Des documents tu rédigeras…

LA CRÉATION OFFICIELLE DE L’ASSOCIATION

  • LES STATUTS
    Votre association doit posséder des statuts qui seront la référence juridique de fonctionnement de votre association. Ces statuts doivent être simples et compatibles avec la loi. Le plus simple est de demander à la Fédération qui vous transmettra des modèles déjà éprouvés pour les associations d’Aikivudao.
  • L’ASSEMBLÉE GENERALE CONSTITUTIVE
    Vous devez réunir les personnes intéressées par la création de l’association. Au cours de cette réunion, vous allez adopter les statuts et élire les membres aux différents postes nécessaires : Président, Secrétaire et Trésorier. Vous devez au moins être deux. Dans ce cas, l’un aura deux titres. Il est préférable que cette situation ne perdure pas. De même, il faut réfléchir à la situation de l’enseignant également Président : bien sûr, il sera leader de son association mais ce n’est pas forcément bon de cumuler ces deux fonctions. A l’issue de cette assemblée générale constitutive, un PV (Procès-verbal) sera rédigé.
  • DÉPÔT DU DOSSIER EN PRÉFECTURE ET PARUTION AU JOURNAL OFFICIEL
    Pour que l’association ait une existence officielle, vous devez déposer les statuts en général à la préfecture du département dans lequel vous vous installer. Il y a des cas particuliers : Alsace, Paris
    La démarche de déclaration est maintenant dématérialisée —> il faut aller sur « e-modification » car tout ce fait en ligne 
    https://www.service-public.fr/associations/vosdroits/R37933
    En même temps, vous allez mettre en route votre parution au Journal Officiel. Les deux démarches sont simultanées, dans le même service. Coût forfaitaire de la publication en 2017 : si l’objet ne dépasse pas 1.000 caractères : 44 €, si l’objet dépasse 1.000 caractères : 150 €
  • AFFILIATION FAKVDF
    L’affiliation à la FAKVDF permet de bénéficier des actions qu’elle organise : stages nationaux, préparation grades et diplômes, stages enseignants, etc. Il suffit de remplir la demande d’affiliation disponible sur le site internet de la Fédération : www.aikivudao.com
    Avant envoi à la fédération, la fiche est signée par le (la) Président(e) du club. Remarque : la cotisation est symbolique. Elle est de 5€ à l’année.
  • OUVERTURE D’UN COMPTE
    L’association nouvelle doit avoir un compte bancaire ou postal. Vous devez déterminer qui aura la signature pour les chèques et les démarches par rapport à ce compte. En général, il y a deux signataires, le Président, bien sûr, et le Trésorier. Attention au suivi des comptes quand il y a deux carnets de chèques. Vous avez le choix de la banque mais certaines sont plus spécialisées dans la clientèle des associations.
  • REGISTRES
    Vous devez ouvrir un registre, cahier aux pages numérotées, dans lequel vous devrez consigner la vie de l’association : statuts, élection des membres du comité directeur et du bureau. Il est conseillé d’ouvrir un autre registre, celui des délibérations, qui permet de réunir les PV de toutes les réunions : assemblées générales, réunions de bureau, etc.
  • ASSURER LA SALLE
    Vous allez occuper une salle. Quel qu’en soit son statut, vous devez l’assurer pour votre activité. L’assurance fédérale propose une assurance dojo adaptée à votre situation.
  • LA REMUNERATION
    Un petit mot sur la rémunération des dirigeants.

    Il n’est aujourd’hui pas possible d’être professionnel de l’aikivudao. Pour cela il faudrait passer des diplômes d’enseignement professionnels, comme ceux proposés par des fédérations plus importantes. Exemples :
    Activité professionnelle rémunérée
    Groupe IV de la CCNS
    • Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)
    • Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (BPJEPS), Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (DEJEPS), Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (DESJEPS)

    L’affiliation à la FFST, permet d’envisager à terme ces formations.

    A ce jour, seul le remboursement des frais engagés par les membres de l’association sont possibles. Soit en les déduisant des impôts (se renseigner auprès de l’administration fiscale), soit sur justificatifs (bons d’essence, factures d’investissement, etc …). La gestion du compte associatif est très importante. Toute fausse déclaration peut être considérée comme une fraude et peut conduire à la fermeture du club et des sanctions contre les dirigeants.

ÉTAPE 7DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET


DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET

A quoi ça sert ?

à valoriser votre dossier et à obtenir une aide auprès d’un interlocuteur (mairie pour avoir une salle, par exemple)

Où trouver le document ?

ce document se constitue au cas par cas en fonction des données de votre projet

LES RUBRIQUES A PRÉVOIR

  • OBJECTIF DE L’ASSOCIATION (développer la pratique de l’aïkivudao)
  • QU’EST-CE L’Aïkivudao ?
  • QU’EST-CE QUE L’Aïkivudao APPORTE AUX PRATIQUANTS ADULTES ? (possibilité de pratiquer jusqu’à un âge avancé un art martial – ne pas être confronté à une obligation de compétition – faire une recherche personnelle – pratiquer avec des personnes de tous âges et de tous milieux, hommes et femmes – pratique de santé)
  • QU’EST-CE QUE L’Aïkivudao APPORTE AUX PRATIQUANTS ENFANTS ? (une activité développant des notions de respect, d’harmonie, de tolérance – un art martial développant aussi la confiance en soi)
  • LA PRATIQUE DE L’Aïkido EN FRANCE
  • LA PRATIQUE DE L’Aïkido DANS LA REGION
  • LES MEMBRES FONDATEURS (valoriser les membres fondateurs résidant sur la commune)
  • L’ENSEIGNEMENT (insister sur les diplômes possédés par ces enseignants pour sécuriser les décideurs)
  • L’ORGANISATION DES COURS : horaires, niveaux des cours, …

    Ces rubriques sont des suggestions. Elles doivent être adaptées au destinataire. N’oubliez pas que vous cherchez à obtenir une salle de quelqu’un : votre dossier doit donc répondre au besoin de votre interlocuteur. Par exemple, si vous vous adressez à une commune, pensez à valoriser ce que vous apporterez aux enfants et à rassurer avec les diplômes des enseignants.
  • REGLEMENTATION DES SALLES – A quoi ça sert ? ce sont les règles qu’il faut absolument respecter pour fonctionner en toute sécurité et ne pas voir sa responsabilité engagées en cas de problème.

    Où trouver le document ?

    ces règles sont fixées par arrêté
    ÉLÉMENTS DE RÉPONSE : L’article 16 de la nouvelle loi dispose que « les fédérations agréées assurent notamment : le respect des règles techniques de sécurité, d’encadrement et de déontologie de leur discipline ». « Les établissements où sont pratiquées une ou des activités physiques et sportives doivent présenter pour chaque type d’activité et d’établissement des garanties d’hygiène et de sécurité définies par voie réglementaire ». L’arrêté du 25 septembre 2009 défini précisément « les garanties d’hygiène, de technique et de sécurité dans les salles de judo et d’Aïkido »

    A quoi ça sert ? permet d’informer le public

    NB : dès que vous l’aurez, penser à afficher également l’attestation d’affiliation de votre club à la FAKVDF + FFST et la fiche présentant les éléments de l’assurance fédérale.
  • FICHE DE PRESENTATION DES MEMBRES DE L’ASSOCIATION

    A quoi ça sert ? Permet de présenter à la préfecture, avec les statuts, les membres qui vont diriger l’association.
    Où trouver le document ? vous le créez vous-mêmes
  • RECEPISSE DE LA PRÉFECTURE
    A quoi ça sert ? Il atteste que vous avez bien déposé les statuts en préfecture
    Où trouver le document ? Il vous est remis par la préfecture
  • PARUTION AU JOURNAL OFFICIEL
    A quoi ça sert ? La parution au Journal Officiel atteste de l’existence officielle de votre association
    Où trouver le document ? Il vous est envoyé par la préfecture lors de sa parution ou accessible sur le site http://www.journal-officiel.gouv.fr/association
  • EXEMPLE DE STATUTS
    A quoi ça sert ? Les statuts sont les règles qui régissent le fonctionnement de l’association, seules à être prises en compte en cas de litige juridique.
    Où trouver le document ? La FAKVDF propose des statuts-type qui permettent de rédiger sans risque les statuts de l’association et d’être en cohérence avec la loi.
  • FICHE D’AFFILIATION FAKVDF
    A quoi ça sert ? permet de s’affiler à la fédération et, donc, de bénéficier des avantages qu’elle propose.
    Où trouver le document ? auprès de la Fédération FAKVDF, sur le site www.aikivudao.com

ÉTAPE 8 – COMMENCER LES COURS

LES COURS

Tout d’abord, les cours vous appartiennent.
Bien sûr vous allez devoir suivre l’enseignement de votre école et vous rendre avec vos élèves aux stages régulièrement, préparer et présenter des candidats aux passages de grades.
Vous serez parfois tenté d’être en désaccord avec vos ainés, ou de vous opposer aux règles fédérales…
On passe tous par là.
Mais sachez que même si vous êtes seul maitre dans votre dojo, vous avez été formé et aidé par d’autres qui sont passés par les mêmes difficultés que vous. Sachez être humbles, respectueux des plus gradés, de vous même, et de vos élèves. Le pire à faire est de refuser tout son passé et de s’auto-proclamer maitre entre tous les maitres…
Sachez présenter la meilleure image possible de l’enseignant que vous êtes et de votre discipline. Vous en êtes un représentant.
Un mauvais scénario est de présenter une équipe désunie et en conflit permanent avec tout.

LES PROBLÈMES

Vous apprendrez par la fédération régulièrement comment vous comporter administrativement mais aussi humainement face à des situations souvent complexes : violence, angoisses, blessures, sexisme, harcèlement, racisme, violences morales, vols, etc …
Les arts martiaux nous imposent un respect des autres, mais l’humanité a ses travers qui vont parfois vous exploser en pleine face.
En tant qu’enseignant vous devez disposer d’un diplôme de premiers secours (type PSC1) pour gérer les petits bobos, et alerter en cas d’incident grave.

N’oubliez pas également que vous accueillerez des enfants. Il sont les plus fragiles, ils doivent être aidés, protégés, et accompagnés en permanence.
Pour eux vous serez un maitre, il vous suivront partout et croirons en vous. Vous devez leur accorder une égalité de traitement et un grand respect. Ils sont probablement vos meilleurs élèves de demain !
Vous aurez à gérer aussi les parents. Parfois c’est beaucoup de travail pour expliquer que leur enfant ne peut pas passer son grade, c’est trop tôt, ou ne doit pas mordre ses camarades… Leur dire de laisser leur enfant sous la responsabilité de l’enseignant sans intervenir en permanence. A vous d’imposer des règles, mais sans brutalité. Chaque parent vous confie ce qu’il a de plus cher.

LES DÉBUTS

Sachez qu’il y a très peu de chances que vous ouvriez un Dojo avec 200 élèves dès la première semaine (à moins de reprendre un club existant).
Le démarrage est souvent long. Il vous faudra faire de la publicité, distribuer des tracts, proposer des démonstrations, participer aux fêtes des associations, aux évènements locaux. Mais généralement vous commencerez avec quelques élèves.
Parmi eux se dégagera un groupe de fidèles, qui deviendra votre cœur de club. Ce cœur va grossir, et vous aider à supporter les baisses de moral inévitables.

Concentré tu resteras….

CONCLUSION

Si vous rêvez d’enseigner l’aiki vu dao. Vous voyez que beaucoup d’étapes sont à franchir. Mais l’enseignement est la meilleure évolution possible d’un pratiquant d’arts martiaux. Elle offre une réelle satisfaction, un sentiment de fierté et la possibilité de développer encore plus sa technique face à une remise en question permanente.
N’oubliez pas non plus que votre fédération, vos responsables techniques sont là pour vous y aider.